Pour être honnête, il y a des jours où on se prend à rêver d’être à la maison devant un feu de cheminée après une belle journée de ski …

Emmanuel et moi avons eu la dengue, ce qui nous a bien « calmé » physiquement pendant une semaine, sans parler de la fatigue résiduelle. Nous avons perdu quelques kilos, j’en avais pas forcément besoin mais l’objectif d’une silhouette svelte est parfaitement atteint pour Manu ! Nous étions heureusement dans un endroit sympa où de jeunes français se sont un peu occupés des enfants. On se serait cependant bien passés de payer la tablette informatique de Raphaelle qu’Ulysse a fait tomber par terre… Il y a des jours…

La température extérieure ne cesse d’augmenter avec des pointes à 45°-46°C en milieu de journée, et ne redescend pas vite le soir. On dégouline dès le début de matinée, avec l’impression d’être collés au macadam… Les routes sont souvent sans intérêt, les paysages grillés par le soleil.

Comme les bonnes choses n’arrivent jamais seules, Zacharie a eu plusieurs gros coups de blues et voulait « tout de suite maintenant » un billet d’avion pour rejoindre ses grands-parents, ses copains et son école parce que ses 2 enseignants cette année sont vraiment trop nuls. Je ne sais pas de qui il tient ce regard noir et cet entêtement !

Pour qu’il n’y ait pas de jaloux, j’en ai profité moi aussi pour me faire une bonne petite remise en question, domaine dans lequel malheureusement j’excelle. Ceux qui me connaissent bien souriront…

Voilà, c’est juste une petite note d’humour noir pour vous confirmer, au cas où vous en douteriez, que nous sommes certes en voyage mais bien dans le fil de la vie. Nous venons de rencontrer une autre famille, dont les parents sont de vrais baroudeurs dans l’âme, auteurs d’un bouquin « L’échappée belle » que j’ai adoré (merci Delph). On parlait de ces moments de découragement et Dominique a eu cette chouette réparti sur la liberté que procure le voyage, qu’il convient de savourer sans modération.

On est actuellement à Pakse, toujours dans le sud du Laos, où on s’est offert une sympathique séance de massage, un repas indien qui a ravi nos papilles après 1 mois de Fried Rice, et … d’excellents pains au chocolat ! On part demain dans les montagnes, sur le plateau des Boloven, où on devrait trouver un peu plus de vert et de frais…