Apres le passage de la frontière, sous une chaleur torride, on passe notre première nuit au Laos à côté des chutes de Khon Phapheng pour pouvoir aller y jeter un œil le lendemain. On prendra ensuite la direction de l’ile de Don Det sur le Mekong.

Le transport se fait sur une sorte de grosse pirogue à moteur et les autres passagers ouvrent des yeux ahuris quand ils voient les vélos, la remorque et le tandem…



C’est la région des 4000 îles, et si on part du principe que pour être une île il faut pouvoir tenir debout, alors les 4000 îles sont tout à fait possibles. On trouve une Guest House qui loue des petites baraques avec terrasses et hamac, directement sur le Mékong, comme il en existe des dizaines sur cette île très (trop) touristique.

Le confort est sommaire, mais c’est très bien, très calme, et très tranquille. Les sanitaires sont en commun, et Manu pense à ses élèves du lycée quand il va au WC car il a oublié de leur parler du système de chasse d’eau que l’on peut voir ici : La casserole et la poubelle comme réservoir. Avantages : Economique, très fiable et efficace Inconvénients : demande de l’espace, look contestable si matériel bas de gamme (mais on peut se faire une déco sur la poubelle et la casserole !!!!)

On se sent en vacances, on se laisse bercer au rythme du fleuve et des petites embarcations qui passent, le tout dans le hamac avec un bon livre…. Il y a pire …..

Les enfants peuvent se baigner (si si….), faire du bateau avec les enfants des proprios, trainer au lit pour Zacharie, apprendre à jouer au Tarot, et accessoirement conjuguer le verbe travailler ou manier les nombres décimaux…